La lettre d’information du lerm n° 35 : Fibres et matrices


logo-nl-setec

N° 35, juin 2017 –  La lecture de cette lettre est optimale avec Chrome ou Firefox.
pdf Télécharger la Lettre d’information

btn-edito

Quels points communs y a-t-il entre le torchis, rencontré dans l’habitat agraire du néolithique… et les BFUHP, apparus dans les années 2000, ultimes avancées dans les performances des matériaux à matrice cimentaire ?
Les fibres…

Dès le premier usage d’une matrice solide, telle la terre comprimée*, il a été compris que l’ajout de fibres présentait un double avantage : atténuer sa fragilité et limiter la fissuration précoce de la pâte humide (ce que nous appellerions aujourd’hui le retrait de dessication).
Les domaines d’application des fibres dans les matériaux minéraux de construction sont devenues très diversifiées, depuis les fibres métalliques aux synthétiques, s’immisçant même dans les dimensions nanométriques, comme par les applications devenues courantes de tissus composites de renfort ou de réparation, ou encore le regain d’intérêt pour les matériaux biosourcés avec l’association de fibres végétales (paille, chanvre…) à des matrices liantes minérales (chaux, ciment…).

L’exploration de ces pistes aujourd’hui ouvertes par cette question commencera par le matériau terre, renforcé par des fibres végétales (matériau dont l’actualité est soulignée par la publication, en mai dernier, de la norme expérimentale sur les blocs de terre comprimée pour murs et cloisons).
L’interface si particulière entre fibre végétale et matrice cimentaire retiendra ensuite notre attention.
Les fibres savent aussi être des auxiliaires inattendus des bétons, nous verrons ainsi comment la fibre polypropylène contribue à améliorer la résistance au feu des bétons à hautes performances (BHP).
Enfin, notre dernière étape dans le monde des fibres sera celle des bétons de fibres métalliques…
Le béton est un matériau composite dès l’origine, cela signifie qu’il ne cesse d’incorporer ce qui peut le rendre plus souple d’emploi, plus performant et plus durable… Ce matériau garde toujours la fibre créative.

Bonne lecture !

Bernard Quénée, directeur général délégué

Philippe Souchu, rédacteur en chef

btn-dossier

  Bauge et torchis : la collaboration des fibres végétales et de la terre. Utilisée partout, la terre l’est aussi depuis très longtemps  puisqu’on a commencé à bâtir ainsi au néolithique…
  Fibres végétales et matrice cimentaire. L’idée de reprendre une technique traditionnelle, le renforcement par fibres végétales, dans un contexte de matrice à liant hydraulique, a déjà donné lieu à de nombreuses avancées…
BHP au feu : les fibres polypropylène font baisser la pression. Les bétons à hautes performances se caractérisent par leur compacité et par leur faible perméabilité, qualités qui leur confèrent une vulnérabilité particulière en cas d’incendie…
  Les bétons de fibres métalliques. Pour améliorer ses performances mécaniques (ductilité, résistance en flexion, résistance aux chocs, etc.) on peut aujourd’hui faire le choix d’ajouter des fibres métalliques au béton…

btn-portrait

Portrait de Florent Bech, ingénieur d’études au lerm : « Tout jeune, j’étais fasciné par les volcans, je trouvais cela beau, impressionnant et intéressant. Comment cela marche un volcan ? Quelle est la vie intime de la Terre ?… »

Actualités

12e Congrès IGPSC « ingénierie grands projets et systèmes complexes »
26 et 27 juin 2017 à Arcachon
49e Congrès du CNEAF
Du 15 au 16 juin à Rennes
Journées Ouvrages d’Art de l’IFSTTAR
Les 14 et 15 juin à Metz
Conférence sur le gonflement des bétons de barrages
Les 13 et 15 juin 2017 à Chambéry
  EUROCORR 2017, 20th International Corrosion Congress (ICC) and Process Safety Congress
Du 3 au 7 septembre à Prague
UHPFRC 2017 : Symposium sur le BFUP
Du 2 au 4 octobre 2017 à Montpellier
Colloque ECOMAT 2017
Du 18 au 20 octobre à Alès

15e Congrès de l’AFTES
Du 13 au 15 novembre 2017 à Paris

titre-remerciement

Phono

LERM-Infos

Directeur de la publication : Bernard Quénée
Rédacteur en chef : Philippe Souchu