Lettre d’information du lerm n°41 : Généalogie des ciments et de leurs appellations

logo-nl-setec

N° 41, juillet 2021

btn-edito

Confrontés à la diversité des ciments et à la multitude de dénominations ayant changé au cours du temps, les choix sont multiples et nous y perdons parfois notre latin ! Aussi nous vous proposons aujourd’hui de retracer une partie de la généalogie de leurs appellations, depuis les prémices de la standardisation jusqu’à la normalisation des différents produits.

C’est donc une histoire de liants, et pas n’importe lesquels, ceux qui transformèrent l’art de bâtir des civilisations grâce à de nouvelles combinaisons possibles de matériaux utilisés entre eux… Dans les premières associations, la chaux fut dédiée primitivement à des fonctions de surfaçage, de simple décoration ou d’étanchéité du matériau principal de la construction qu’était la pierre… C’est ainsi que les grecs anciens décorèrent leurs villas et que les romains étanchèrent leurs ouvrages hydrauliques et autres ouvrages d’assainissement, avant de l’utiliser comme colle d’assemblage. Dans les maçonneries de briques, de pierre ou de bois, le mortier de chaux, également composant secondaire, prit progressivement de l’importance dans des associations de plus en plus audacieuses. Au prix de multiples recherches et au fil de l’évolution des connaissances, les nécessités économiques de construire toujours plus rapidement et à coût moindre donnèrent ensuite au début du XIXè naissance aux premiers ciments puis au béton. Roche artificielle en soi, ce mélange d’agrégats issus de sables et de roches – les éléments principaux du bâti ancien – doit son utilisation massive au ciment, dont les performances améliorèrent de manière très significative l’art de construire.

Bonne lecture !

Bernard Quénée, directeur scientifique
Patricia Geretto, rédactrice en chef

 

pdf Télécharger la Lettre d’information

btn-dossier

La naissance d’un liant hydraulique

Du savoir-faire, de l’empirisme, des recherches et découvertes s’exercèrent au cours du temps dans la production et l’usage de liants hydrauliques, aboutissant à la maîtrise de la fabrication du ciment et à son entrée dans l’ère de l’industrialisation.

Lire la suite

Appellations et standardisation 

La dénomination et les caractéristiques des ciments évoluèrent de la rédaction de cahiers des charges, à la définition de nomenclatures jusqu’au final, la standardisation et la normalisation des appellations et spécifications des produits.

Lire la suite

Chaux, ciment, béton…Les mots pour le dire

Entretien avec Cédric Avenier, Enseignant chercheur au Labex AE&CC (Architecture Environnement & Culture Constructive) à l’ Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG)

La sémantique a beaucoup évolué, de l’Antiquité à aujourd’hui bien évidemment, mais la sémantique antique et médiévale, savante ou latine d’un côté, et vernaculaire de l’autre, est extrêmement importante dans les appellations. Mais plus encore, le signifiant culturel que les mots détiennent nous permet de comprendre la mise en œuvre même des bétons.

Lire la suite

 

btn-portrait

Portrait de Jean-Luc Dupuy, Responsable du laboratoire d’Essais physiques au lerm

 

titre-remerciement
Phono

LERM-Infos

Directeur de la publication : Bernard Quénée
Rédactrice en chef : Patricia Geretto
Avec nos remerciements chaleureux à Jean-Pierre Commène pour son regard expert sur le sujet.